Vente d’un bien immobilier : Faut-il faire confiance aux estimateurs en ligne ?

Publié le 14 Décembre 2018

Partager :
Vente d’un bien immobilier : Faut-il faire confiance aux estimateurs en ligne ?

 

Aujourd’hui, nombre d’acteurs de l’immobilier ont inclus à leur site internet un estimateur en ligne gratuit permettant d’évaluer le prix d’un appartement, d’une maison ou tout autre bien immobilier sans même l’avoir visité auparavant. Pour autant, il semblerait qu’un grand nombre de facteurs nécessaires à l’estimation immobilière ne soit pas renseigné dans ces outils. Peut-on donc se passer d’un agent immobilier pour évaluer soi-même son bien ?
C’est la raison pour laquelle nous avons fait le choix d’expliquer le fonctionnement de ces estimateurs en ligne et d’en ressortir les caractéristiques prises en compte lors de l’estimation d’un bien par ces outils.

Pourquoi ces acteurs de l’immobilier ont un outil d’estimation en ligne ?

Avant de comprendre comment fonctionne les estimateurs, il nous faut rappeler leur finalité : l’objectif d’un estimateur en ligne est simplement de récupérer les adresses mail et les informations des internautes ayant un projet immobilier afin de pouvoir les remettre à sa force de vente ou encore les vendre aux agents immobiliers selon la stratégie qu’il adopte.

C’est pourquoi un estimateur en ligne ne peut se permettre de demander à ses utilisateurs de renseigner un grand nombre d’informations : car cet outil ne souhaite pas perdre ses prospects au fur et à mesure des questions qu’ils posent.
Les estimateurs en ligne les plus fiable seront donc ceux qui vous demandent le plus d’informations sur votre bien immobilier avant de vous donner une évaluation de celui-ci.

Le fonctionnement des estimateurs en ligne

Comment faire l’estimation d’un bien immobilier sans avoir toutes les caractéristiques d’un bien immobilier ? C’est le problème auquel sont confrontés ces estimateurs. Ils se doivent de compenser ce manque d’information par l’ajout d’un système de bonus et malus en fonction des caractéristiques que les internautes auront renseigné.
En plus de ce système, les estimateurs couplent ces informations avec les données présentes dans leur base de biens similaires pour avoir une prévision plus ou moins cohérente avec la réalité du marché de l’immobilier. C’est donc très souvent la base de données de ces acteurs qui définit l’estimation du bien plutôt que la réelle évaluation des caractéristiques de votre bien.

Les critères retenus par ces estimateurs

La localisation du bien :

L’adresse de votre bien est l’une des caractéristiques principales de votre bien pour les estimateurs en ligne puisqu’il va définir la localisation à prendre en compte pour sa base de données des biens similaires. Ainsi, si votre bien immobilier se rapproche d’aucun autre dans la base, alors l’estimation n’en sera que moins fiable, car seul le prix au m2 dans le quartier servira de référence.

Les caractéristiques du bien :

Toutes les informations concernant le bien en lui-même, soit sa taille, son nombre de pièces, son type, ses plus-values (terrasse, balcon, etc.). Plus un estimateur demande des informations sur les caractéristiques du bien, plus l’estimation sera fiable.

L’état général du bien :

L’état général du bien étant très souvent subjectif du fait de l’attachement sentimentale qu’un vendeur peut avoir sur un bien immobilier, c’est souvent l’année de construction qui sera seul juge de ce critère.
 

Vous l’aurez compris, les estimateurs en ligne ont beau avoir les formules statistiques les mieux adaptées, le manque d’information dont elle souffre ne leur permet pas d’obtenir une vision réaliste du juste prix d’un appartement. C’est pourquoi nous vous conseillerons toujours de vous adresser à un agent immobilier pour la vente de votre bien. Cependant, cela n’implique pas que ces estimateurs sont inutiles : certains sont des estimateurs en ligne de bonne qualité et leurs estimations peuvent vous servir à avoir une première approche lors d’un projet de vente immobilier. Utilisez-les simplement à bon escient !

Partager :